Les Cascades du Queureuilh et du Rossignolet

Les Cascades du Queureuilh et du Rossignolet

 

Cascade du Queureuilh

Elle tire son nom du quartier situé au nord de la ville, sur la route de Murat-le-Quaire. Elle est constituée des eaux qui viennent de la cascade du Saut du Loup, auxquelles se sont réunies celles d’un ruisseau descendu du puy du Barbier. La hauteur de sa chute est d’environ 20 m ; la paroi rocheuse derrière la chute est bien verticale. Le ruisseau qui a passé la cascade du Queureuilh va rejoindre le ruisseau de l’Enfer. On parvient à la cascade du Queureuilh à partir d’un parking situé devant le cimetière paysager du Mont-Dore, directement ou en faisant un détour par la cascade du Rossignolet située à 250 m environ plus au nord ; on peut aussi descendre de la D 996 par un chemin qui part de celle-ci un peu plus bas que le chemin menant au Saut du Loup.

Cascade du Rossignolet

L’eau dévale d’une hauteur de 7 m sur une pente oblique faite de cinérite (cendres volcaniques conglomérées). La cascade se déploie en éventail, dans un cadre boisé. La cascade se trouve sur un ruisseau descendant des pentes du puy de la Tache et du puy de Monne, qui rejoint ensuite le ruisseau de l’Enfer. On y parvient de la même manière qu’à la cascade du Queureuilh.

Cité Médiévale de Guérande

cité médiévale

Guérande est régulièrement occupée depuis le Néolithique, comme le montrent les nombreux mégalithes et les vestiges de l’époque gauloise et gallo-romaine. Cependant, la naissance de la paroisse est traditionnellement attribuée à Waroc’h (577-594), prince vannetais, qui aurait construit un baptistère à l’emplacement actuel du chœur de la collégiale Saint-Aubin. Vers 848, sous le règne de Nominoë, la ville devient le siège d’un évêché temporaire, puis bénéficie de la fondation, attribuée au roi breton Salomon, d’un collège de chanoines. Après l’an 1000, les premières défenses s’accompagnent de la mise en place d’une organisation politique et administrative. Mais, ces fortifications sont insuffisantes pour arrêter, en 1342, les troupes de Charles de Blois alliées contre Jean de Montfort, prétendants tous 2 au trône de Bretagne. Les traités signés en 1365 et en 1381 mettent fin à cette guerre de Succession et inaugurent « l’âge d’or » que Guérande connaît à la fin du Moyen Age. Une nouvelle enceinte fortifiée est alors construite. La cité se développe autour du commerce du sel et du vin et se dote d’une flotte maritime importante. A partir du 16e siècle, l’ensablement de ses sites portuaires et l’affaiblissement du sel comme monnaie d’échange lui font perdre sa puissance maritime au profit du Croisic et du Pouliguen. La disparition de la vigne et la suppression de son collège de chanoines, pendant la Révolution, affaiblissent encore Guérande, avant qu’elle ne connaisse un nouvel essor notamment dû au tourisme.

Église Saint-Blaise de Vichy

L’église Saint-Blaise est une église située à Vichy, dans le quartier du Vieux Vichy.

L’église a été construite à partir du XVIIe siècle. Elle se substitue à « un édifice datant de l’époque mérovingienne Sainte-Croix détruite au Xe siècle et reconstruite au XIIe siècle ».

La construction de la nouvelle église Saint-Blaise, sur la chapelle Saint-Michel du château de Vichy, est lancée en 1672 par l’abbé Claude Mareschal, curé de Saint-Christophe. Sa construction est achevée en 1714 par l’abbé Joseph Mareschal qui y est enterré à son décès le 15 juillet 1725. Sa dalle funéraire, présente dans le chœur, est classée Monument historique au titre objet le 30 août 1924.

L’église abrite une « Vierge noire » en noyer, vénérée pour ses miracles et promenée en procession tous les 15 août, fête patronale avec grand messe sur le parvis du Grand Casino.

Hospices de Beaune

L’histoire des Hospices Civils de Beaune a commencé en 1443 par la volonté de Nicolas Rolin et Guigone de Salins de construire un hôpital : l’Hôtel-Dieu. Les fondateurs ont fait œuvre de charité et acte de mécénat, instituant ainsi une tradition qui a permis aux Hospices de Beaune de traverser l’histoire dans des conditions exceptionnelles.
Les services de l’hôpital de court séjour sont ceux d’un établissement hospitalier d’une ville de 23000 habitants (urgences, soins intensifs, maternité, pédiatrie, médecine, chirurgie, etc.).
L’originalité de cette institution hospitalière se situe dans l’importance et la nature de son patrimoine constitué d’une part d’un monument historique, l’Hôtel-Dieu du 15ème siècle, qui n’accueille plus de patients ni de résidents âgés depuis le début des années 1980 ; d’autre part d’un prestigieux domaine vinicole de 60 hectares des meilleures appellations de Bourgogne. Toutes ces vignes proviennent de legs et de donations, et leur production est commercialisée chaque année aux enchères le 3ème dimanche de novembre, dans le cadre de la vente de charité la plus célèbre du monde. Ainsi par son patrimoine, cette institution hospitalière joue un rôle de premier plan dans les deux activités majeures de Beaune et sa région : le tourisme et le vin.

Vidéo Hospices de Beaune

Lac des Settons

Un nombre important de loisirs et d’activités sont proposés aux vacanciers pendant la saison estivale.

Le lac des Settons est un lac artificiel de 366 hectares, alimenté principalement par les eaux de la Cure, et situé au cœur du parc naturel régional du Morvan dans la Nièvre. Le lac des Settons se situe au sud de la ville de Montsauche-les-Settons. Il fait partie des Grands lacs du Morvan. Vous pouvez faire le tour du lac.La distance est de 14.7Km.

Cathédrale d’Albi

Chef d’œuvre autant architectural que musical, l’orgue classique, le plus grand de France, a été réalisé au XVIIIe siècle par le facteur d’orgue Christophe Moucherel. La cathédrale sainte Cécile est ce lieu vivant où, chaque année, des centaines de milliers de personnes de toutes origines et confessions viennent admirer l’architecture et la décoration et font silence dans un espace porteur de sens.

Festival des lanternes (GAILLAC)

Avec 250 000 visiteurs dès sa première édition, le festival des Lanternes est le plus grand évènement chinois présenté en France. La seconde édition, du 1er décembre 2018 ou 6 février 2019 sera encore plus éclatante avec un parc de lumières entièrement renouvelé et agrandi pour 3.5 hectares de fééries .
Le Festival des Lanternes « Fééries de Chine » s’est tenu en exclusivité européenne à Gaillac dans le site historique classé du parc Foucaud. Tous les soirs, 500 sculptures lumineuses et compositions de soie ont illuminé les 3 hectares du Parc. Plus de 250 000 visiteurs ont pu déambuler dans une ville de lumière, découvert un marché artisanal chinois et assisté à un spectacle traditionnel de théâtre du Sichuan. Cette féérie venue de Chine a rencontré les traditions gourmandes et vigneronnes de Gaillac sur le marché de Noël à quelques pas du Parc des lanternes. Une découverte magique pour toute la famille.